Nouveau Casino

From the blog

Next レベル vous offre le futur en musique! [Interview]

Il y a quelques jours (4 février 2017), le collectif parisien a investi les murs du Nouveau Casino pour la première fois avec une myriade d’invités plus intenses les uns que les autres. Entre lo-fi et house, Next レベル  vous offre aujourd’hui ce que sera la musique du futur. Avec Dj Seinfeld, Umfang et Miley Serious, samedi, le crew a frappé fort avec une première soirée dans nos murs!

Pour en savoir un peu plus sur ces hôtes, on leur a posé quelques questions. De leur crew à leurs invités en passant par leur concept de soirée, Next レベル nous en a dit un peu plus à son sujet.

15622554_1067660983346088_8815443733592087909_n

Nouveau Casino : Next レベル ça à l’air tout récent, racontez-nous un peu ce que c’est.
Mr. Next : On est un collectif. Ca fait quelques temps déjà qu’on fait des teufs à Paris. On a un autre collectif, avec lequel on a l’habitude d’investir d’autres clubs et de proposer des plateaux différents de celui-ci, en terme de vibe musical.

レベル San : Même si on n’est pas des nouveaux venus, on espère arriver à proposer quelque chose de neuf avec Next  レベル en mettant à disposition du public Parisien des artistes qui, au delà de leurs talents respectifs, contribuent (selon nous) à faire évoluer la scène d’aujourd’hui vers ce qu’elle devrait avoir de plus intéressant à proposer dans le futur – que ça soit en prônant de nouvelles esthétiques sonores, qu’en bousculant certains codes ou en essayant de faire évoluer les mentalités sur et en dehors des dancefloors.

Vous avez qui comme artiste au sein du crew?
Mr. Next : On est plusieurs dans le crew à mixer. Il y en a certains qui produisent en sous-marin, mais l’objectif ici n’est pas de se mettre en avant donc on va se positionner sur les warm-up de nos soirées, on verra ce que l’avenir nous réserve !

Ok donc l’objectif c’est vraiment de mettre en avant vos invités. D’ailleurs, Dj Seinfeld, qui a joué lors de votre soirée, a été classé par Red Bull dans les 25 artistes à suivre en 2017.  Vous avez eu des retours par rapport à ça?
レベル San : Le public parisien est déjà bien informé, assez curieux et connaisseur aujourd’hui, avec internet et le bouche à oreille même si on ne parle pas encore de stars. Je pense que c’est d’abord l’originalité de ce que les artistes proposent qui attire l’attention et les distinctions qui vont avec.

Dans le cas de DJ Seinfeld, le fait que son EP soit sorti sur un label super influent en ce moment ( Lobster Theremin ), qu’il ait été salué par Resident Advisor et surtout qu’il soit entièrement écoulé en l’espace de deux semaines reste un gage de confiance à prendre en compte avant tout éventuel adoubement par une boisson aux hormones.
Mr. Next : Et puis, le reste du plateau n’est pas mal de ce point de vue là aussi: Miley Serious est perçue comme une étoile en devenir dans le milieu parisien . Quant à Umfang, elle jouait au Berghain la veille de la soirée et figure parmi les premiers noms annoncés à l’affiche du prochain Dekmantel, qui est pour beaucoup LA référence en matière de festival. Pour en revenir à Seinfeld et Red bull, on va pas se mentir ce genre de distinctions nous font plaisir pour eux et nous confortent peut être un peu dans nos choix, mais il n’y a pas de fumée sans feu et on peut aussi inverser le rapport et se dire que Red Bull a besoin d’artistes comme DJ Seinfeld pour paraître cool auprès de sa cible.

Vous dites que votre objectif est de proposer à Paris, le futur de la scène musicale internationale. Jusqu’à maintenant vous avez eu du flair avec Seinfeld et les autres invités. Vous avez d’autres têtes dans le viseur ?
Mr. Next : Merci ! On a bien entendu d’autres têtes dans le viseur. L’avantage de cette « nouvelle » scène, c’est que beaucoup de nouveaux projets hyper cools voient le jour. Des mecs qui lancent des side project comme le projet Ramen Break, c’est typiquement le genre des gars qu’on pourrait targeter pour un prochain plateau… !

レベル San : Carrément, beaucoup d’artistes et labels qui ont émergé tout au long de 2016 nous ont vraiment boostés, en voyant que Ross from friends, qu’on suivait de près, viennent de jouer récemment sur Paris, on se dit qu’on peut envisager peut être un peu plus de choses qu’au départ.

Donc on parle avec beaucoup de monde en ce moment, on a déjà des trucs dans les tuyaux pour la suite et il y a beaucoup de perspectives excitantes, mais on en parlera quand tout sera officiel.

Pour être éligible Next Level, qu’est-ce qu’il faut regrouper ?
レベル San :  Ca fait drôle de parler d’éligibilité pour un projet où on essaie justement d’intégrer de nouveaux talents et de nouvelles idées dans un paysage parisien qu’on trouve parfois un peu trop exclusif. Mais ce qu’on recherche c’est déjà des artistes qui soient susceptibles de titiller la curiosité du public et dont on pense que leur musique a l’avenir, ce qui ne signifie qu’on ne se cantonne qu’à des artistes de la nouvelle génération, mais avec Next  レベル on espère à chaque fois faire venir des gens dont le travail aura un minimum de répercussions dans les années à venir.

Vous êtes très house lo-fi et techno, vous pensez vous ouvrir à d’autres styles ? Je pense à des choses qui marchent en club et qui attirent beaucoup la jeune génération comme le baile funk, ou même le hip-hop qui prend de plus en plus de place en club ?
Mr. Next : Notre culture de départ est basée autour de tout ce qui va du Disco à la Techno, donc ça nous parait logique de prendre ce qui bouge un peu dans ce périmètre comme point de départ et il y a déjà beaucoup de belles choses à faire de ce côté. Après on est d’accord pour dire qu’il se passe beaucoup de choses intéressantes au-delà de ça.

Par exemple ce que fait le crew Bye Bye Ocean nous parle pas mal également, on pourrait s’ouvrir à ce qu’on entend du côté “expérimental club music”, qu’ils proposent et qui a des rapports, entre autres, avec la culture rap/trap et les rythmiques Baile Funk dont tu parlais.

レベル San : C’est vrai, ouvrir la porte à plus de genres serait un défi intéressant car il y a une certaine culture de la danse en soirée à Paris dont la scène “Electro” semble s’être légèrement éloignée, quand on pense au dynamisme qu’il y a eu un moment dans la scène voguing ou breakdance à Paris, on serait curieux de voir ce que du Footwork ou du Baltimore Beat donnerait en club à Paris, par exemple.

Je pense aussi que la Drum & Bass pourrait être amenée à revenir tôt ou tard avec le retour de la culture 90’s, des producteurs commencent commencent à revisiter le genre de manière intéressante > LMYE (https://www.youtube.com/watch?v=HvZmY7XLgi8 ), faudrait voir quoi en faire également, donc tout est possible dans un monde idéal, mais à terme, immédiatement mieux vaut établir une ligne et y intégrer des choses de manière cohérente.

Vous avez offert un gros plateau pour cette première au Nouveau Casino. Qu’est ce qui vous a poussé à choisir ces artistes ?
Mr. Next :  Dans l’ensemble, le plateau s’est fait de manière assez logique. Les 3 artistes sont plus ou moins proches (Umfang et Miley fréquentent les même lieux à NYC) et ils gravitent autour de cette scène naissante et pleine de talents !

レベル San : Après dans le détail c’est le sentiment pour chacun d’entre eux qu’ils étaient programmés pour accomplir des choses dans leur style respectif.

Seinfeld, on le suivait avec intérêt mais c’est la claque reçue à l’écoute de son premier EP qui a décidé de pas mal de choses.

Miley Serious, c’est d’abord en suivant OK Lou qu’on s’est attardé sur ce que faisait le collectif TGAF dont Miley Serious fait également partie. Ce qui nous a frappé et qui est assez rare dans un groupe de la sorte c’est que de chaque individualité se distingue par quelque chose de bien particulier, celle de Miley Serious, en plus d’évoluer dans le style qui nous correspondait pour la soirée, c’est une profondeur dans certains choix musicaux que peu d’artistes de sa génération démontrent en mix pour le moment.

Pour Umfang l’occasion a fait le larron, je pense que la booker serait resté un rêve inachevé si elle n’avait pas été de passage en Europe au bon moment pour nous. On est super impressionné par ce qu’elle fait seule musicalement et au sein de son collectif, Discwoman. Sa boiler room est une des seules de l’année qu’on ait re-regardé a plusieurs reprises.

Pourquoi avoir choisi le Nouveau Casino pour cette première ?
Mr. Next : Une grande histoire d’amour en tant que consommateur de dancefloor. Le système son est vraiment bon, le staff est cool. Perso, je n’ai jamais été déçu d’une soirée dans ce club. Alors, pour kiffer encore plus, on s’est dit que ce serait pertinent d’en organiser une chez vous !

レベル San : En plus du fait que c’est une excellente salle, avec un système son et une atmosphère qui se prêtent parfaitement au programme concocté, on a eu la chance de tomber d’entrée face à une équipe réactive qui nous a fait confiance au niveau la vision qu’on avait pour la soirée donc c’était vraiment l’endroit rêvé pour l’occasion.

Un dernier mot avant cette première soirée qui s’annonce haute en bonne musique?
レベル San : MOT !
Mr. Next : Happax

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *